pergola

Encore appelée pergola à lames orientables, la pergola bioclimatique s’adapte aux conditions climatiques et sert à protéger du soleil et des intempéries. Composé de lames, le toit de la pergola est modulable et rétractable. Non seulement elle constitue un bel ombrage dans votre aménagement extérieur, mais une pergola adossée à une maison régule la température intérieure de celle-ci. Découvrez donc comment fabriquer une pergola bioclimatique.

Matériel et outils nécessaires pour fabriquer une pergola bioclimatique

Pour faire une pergola, vous devez réunir 3 madriers bien rabotés ayant chacun une dimension de 45 x 145 x 3000. Il vous faudra ensuite 4 poteaux rabotés ayant une dimension de 12 x 12 x 3000 chacun. De même, vous aurez besoin de madriers en pin, précisément 2. Chacun d’eux doit être de classe 4 avec une dimension de 50 x 70 x 4000. 38 lames Z sont aussi nécessaires. Elles doivent être des lames en pin de classe 4 et avoir chacune une dimension de 28 x 145 x 2000.

En plus de tout cela, vous devez prévoir des vis, des sabots, des équerres. Il vous faut aussi une visseuse ainsi que du scellement chimique.

Les étapes pour fabriquer une pergola bioclimatique

La fabrication d’une pergola bioclimatique nécessite le respect de trois étapes importantes.

Première étape : Le montage de la structure principale de la pergola

Dans cet exemple, la pergola bioclimatiquesera posée contre une maison. Partant de cela, vous devez donc :

  • fixer deux poteaux contre le mur de la maison
  • les relier entre eux par l’intermédiaire d’un madrier. Pour la fixation, utilisez le scellement chimique. Ce dernier maintient solidement la structure.

Pensez à faire des entailles dans les poteaux avant de les fixer contre la maison. Ainsi, les madriers pourront facilement s’y poser à l’intérieur. De cette façon, vous obtiendrez un rendu beaucoup plus esthétique.

Pour continuer la construction de la pergola bioclimatique, vous allez fixer un nouveau poteau. Vous devez ensuite le relier à l’un des deux premiers poteaux posés au mur, toujours au moyen d’un madrier. Répétez la même opération avec le dernier poteau. N’oubliez pas de le relier aussi à l’un des poteaux déjà en place pour que la forme rectangulaire soit obtenue. Utilisez le troisième madrier pour cela.

À présent, la structure générale de votre pergola est bien visible. Déterminez sa taille en prenant compte de ce que vous désirez mettre en dessous.

Deuxième étape : Préparation du support des lames

Le support des lames est à mettre en place au-dessus de la pergola. Pour arriver à le faire correctement, utilisez un plan. Il s’agira de dessiner un quadrillage sur toute la surface du plan. Commencez donc à poser un madrier au milieu de la surface dans le sens de la largeur. Posez ensuite une lambourde à gauche du madrier et une autre à droite. Tâchez de les poser de façon équidistante du madrier. Prenez ensuite une autre lambourde et posez-la dans le sens de la longueur. Elle devra être disposée au milieu de la surface. Pour poser correctement le madrier et les lambourdes, utilisez les équerres et les sabots.

Le support des lames est ainsi prêt. Vous pouvez passer à la pose de celles-ci.

Troisième étape : La pose des lames

Les lames seront posées sur leur support en passant par le dessous du toit de la pergola. Chaque lame posée doit être distante de 2,5 cm de la précédente. Cette façon de faire permet de protéger du soleil, mais aussi de garantir un bon éclairage, en laissant passer facilement la lumière.

La pergola bioclimatique adossée à une maison représente une belle extension de maison. Sa fabrication n’est pas complexe, et une fois que vous l’aurez faite, vous pourrez profiter pleinement de votre extérieur.